Dôme t1 Stephen King

Dôme t1 de Stephen King

Le Dôme : personne n’y entre, personne n’en sort.
A la fin de l’automne, la petite ville de Chester Mill, dans le Maine, est inexplicablement et brutalement isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Personne ne comprend ce qu’est ce dôme transparent, d’où il vient et quand – ou si – il partira. L’armée semble impuissante à ouvrir un passage tandis que les ressources à l’intérieur de Chester Mill se raréfient.
Big Jim Rennie, un politicien pourri jusqu’à l’os, voit tout de suite le bénéfice qu’il peut tirer de la situation, lui qui a toujours rêvé de mettre la ville sous sa coupe. Un nouvel ordre social régi par la terreur s’installe et la résistance s’organise autour de Dale Barbara, vétéran de l’Irak et chef cuistot fraîchement débarqué en ville…

Dès le début de l’histoire, on est littéralement plongé dans cet univers. Stephen King nous fait découvrir très rapidement tous les personnages. Ce qui nous impose un rythme soutenu et nous empêche de lâcher le livre. C’est un procédé très ingénieux !

Le Dôme se met en place instantanément, en coupant Chester Mille de l’extérieur et en faisant de nombreuses morts auxquelles  Stephen King se prend un plaisir à nous faire assister. Nous sommes là impuissant, assistant aux scènes qui s’enchainent. Et puis rapidement, on se dit que ça va déraper, surtout après avoir fait connaissance avec Junior.

Et petit à petit, cela se met en place. D’abord en formant la « nouvelle police » qui abuse très rapidement de leurs nouveaux privilèges et on sent que cela va s'aggraver.

Le plus effrayant dans ce genre d’histoire c’est que l’on se demande toujours et si cela nous arrivait, que ferions-nous ?

J'ai pris un énome plaisir à lire ce pavé (il fait quand même plus de 800 pages). Il n'y a aucun temps mort et j'ai vraiment eu du mal à poser ce livre. J'ai hâte de commencer la suite!