la-couleur-des-sentiments-193x300

La couleur des sentiments de Kathryn Stockett

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée.
Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot.
Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.


Je savais avant même d'avoir lu ce live qu'il allait être un coup de coeur. L'histoire parle du racisme subit par les personnes de couleur dans les Etats-Unis des années 60. C'est une époque où beaucoup de choses ont changées avec JFK et Martin Luther King. Les lois étaient plus absurdes les unes que les autres et séparaient les blancs des noirs.

C'est dans ce contexte que l'on va voir évoluer Aibileen, Minny et Miss Steecker.

Ce sont trois femmes exceptionnelles, courageuses et émouvantes. On passe principalement du point de vue l'une à l'autre. On peut apercevoir toute l'injustice dont sont victimes les personnes de couleur durant cette période. Aibileen m'a particulièrement touchée, cette femme qui élève les enfants blancs alors que ce sont les blancs qui ont justement contribué à la mort de son fils. C'est la première personne qui va aider Miss Steecker a écrire son roman, elle va braver tous les interdits, elle a peur bien entendu mais elle surpasse sa peur. Minny, la grande gueule au coeur encore plus grand, et que dire de Miss Steecker la blanche qui est assez intélligente pour voir que les choses qui se passent à Jackson et dans le reste des Etats-Unis ne sont pas corrects.

C'est un livre qui m'a fait rire (Minny et la tarte), pleurer (quand Aibileen parle de son fils) et pousser des coups de gueule (quand les patrons d'Aibileen lui font faire des toilettes pour pas qu'elle n'utilise les même qu'eux à cause des "maladies", ou le KKK qui vient et tue).

Personne ne peut rester indifférent devant ce livre. Il est vraiment à lire.

 

Logo Livraddict