couv67563068

La promesse des ténèbres de Maxime Chattam

New York Mégapole de tous les possibles.
De tous les excès. Où la verticalité des buildings s'oppose à celle des souterrains, toujours plus profonds, peuplés de SDF. Où des hommes se déguisent en vampires pour se repaître de la vie de leur partenaire. Où l'industrie pornographique underground se développe à une inquiétante vitesse. Où l'on vend la mort filmée en direct. Au coeur de ce maelström, le journaliste Brady O'Donnel, dans le sillage de Rubis, femme envoûtante, plonge dans l'enfer.
Celui de la Promesse des Ténèbres.

Après mon escapade à St Malo, j'ai eu envie de me replonger dans les thrillers de Maxime Chattam. Celui-là était dans ma PAL depuis trop longtemps. C'est en quelques sortes le tome 0 de la trilogie du mal et puisque je compte la relire cet été, je me suis dit autant commencer par le début.

On va donc suivre Brady qui sur les conseils d'un ami, Lenny, va aller interroger Rubis afin d'écrire un nouvel article. Rubis est une actrice de film porno d'un genre un peu particulier et lors de leur rendez-vous, elle va se suicider. Et là Brady prend une décision qui va le conduire à sa perte, il va fuir. Parallèlement, c'est sa femme inspectrice dans la police de New York qui va être chargé de cette enquête. J'ai bien aimé suivre ses deux histoires, bien entendu sa femme a toujours un temps de retard et elle ne devine jamais rien.Les deux personnages principaux sont bien décrits, on sent que peu à peu le mari et la femme s'éloignent, ils suivent deux chemins parallèles qui mènent à deux endroits complètement différents.

Maxime Chattam nous fait découvrir le monde du peuple taupe que je ne connaissais pas du tout, il nous amène aussi dans le monde d'une pornographie très violente et dérangeante. Mais c'est là sa marque de fabrique. J'ai retrouvé son écriture qui donnent un bon rythme à la lecture et ses cliffhangers en fin de chapitre qui ont fait que j'ai eu un mal fou à lacher ce livre!

A st Malo, dans la file d'attente des dédicaces, il y avait une femme enceinte devant moi qui souhaitait faire dédicacer ce livre et Maxime Chattam lui à déconseiller de le lire, je cite: "Il est trop horrible celui-là". Il avait peur qu'elle accouche durant sa lecture! Et il n'a pas tort le livre! Mais j'ai bien aimé! Et la fin.. Je ne m'y attendais pas du tout comme d'habitude avec cet auteur, je me fais avoir à tous les coups.

Une bonne mise en bouche avant de recommencer la lecture de la trilogie du mal!

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge je vide ma biblio: 4/15

Logo Livraddict