les-aventures-d-aliette-renoir,-tome-1---la-secte-d-abaddon-1882402-250-400Les Aventures d'Aliette Renoir, tome 1: La secte d'Abaddon

En arrivant à Paname, les Allemands s’étaient rendu compte qu’une menace plus dangereuse qu’eux sévissait déjà. Alors, en accord avec leurs autorités, ils laissèrent ma famille, les Renoir, continuer leurs petites affaires. Je vais vous dire : cela aurait été plus simple si j’avais dû zigouiller des rongeurs et encore… j’en avais horreur. Bon, je ne vais pas vous mentir plus longtemps, je déteste toutes les bestioles, qu’importe l’espèce animale. Sauf que la plus terrible de toutes, celle que je traquais chaque nuit demeurait mon pire cauchemar. Mais voilà, l’honneur de la famille restait ma priorité. Si bien que même si j’avais le trouillomètre à zéro, je devais quand même braver mes peurs en affrontant mon ennemi juré : le vampire.


Après avoir entendu Lili de Lilibouquine vanter les mérites de cette histoire lors du week-end à 1000. J'ai eu envie de découvrir les aventures de cette demoiselle. Je m'étais procuré ce tome en ebook. C'est dommage car la couverture est sublime. Mais les livres Rebelles ont un prix, et mon budget me permettais uniquement de m'offrir l'ebbok qui n'est même pas à 10€. Je félicite la maison d'éditions pour son effort sur le prix des ebooks car c'est plutôt rare!

On est plongé dès le début du roman dans l'action. Aliette est toute seule dans Paris à attendre son père et son frère. Elle est une chasseuse de vampire d'un genre particulier. Elle est terrorisée par eux. Elle en a tué un par un coup de chance, mais Aliette est une trouillarde. J'ai été très surprise par ce qui se passe au tout début du livre alors je ne compte pas vous le révéler ici. L'histoire prend un tournant complètement inattendu et on est complètement happé par cette histoire. Car en plus de mettre les choses en place, ce premier tome nous plonge dans une intrigue qui m'a beaucoup plue. Je n'avais pas deviné le dénouement de celle ci.

Le personne d'Aliette est tout simplement génial, elle n'a pas sa langue dans sa poche et m'a beaucoup fait rire avec ses expressions dont la fameuse "semaine des communistes"! Elle a un franc parler qui l'a met dans des situations assez déplaisante mais elle s'en tire plutôt bien grâce aux deux personnages masculin du roman Lawrence et Sytry. Deux personnages masculins haut en couleur qui mettent en valeur notre héroïne!

Et la toile de fond m'intéresse beaucoup: La seconde guerre mondiale. Ce n'est pas beaucoup développé dans ce tome, et j'ai trouvé cela domage; J'espère qu'on en saura plus dans le deuxième tome!!

En bref, une très bonne saga que je compte continuer très bientôt!!

 Logo Livraddict